Hémiplégie et mobilité

L’hémiplégie

 

L’hémiplégie est une paralysie partielle ou totale d’une moitié du corps, due à une lésion cérébrale.

Parfois de naissance, elle est aussi une séquelle fréquente des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) qui est, selon un rapport de 2009 à la ministre de la santé et des sports [1], la première cause de handicap acquis chez l’adulte. Ainsi, la proportion de personnes très dépendantes physiquement après un AVC est de 43.2% selon la même source [1].

Les personnes ayant une hémiplégie sont souvent très fatigables, et pour une partie d’entre elles, le recours à un fauteuil roulant est nécessaire. Cependant, le patient étant paralysé du côté droit ou gauche, il ne peut pas utiliser un fauteuil roulant manuel standard, qui nécessite l’utilisation des 2 mains.

Plusieurs dispositifs médicaux ont alors été créés, dans l’objectif de permettre aux personnes hémiplégiques de diriger et d’entraîner leur fauteuil roulant manuel de manière autonome.

[1] Dr. E. Fery-Lemonnier, La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en France : synthèse du rapport à Madame la ministre de la santé et des sports, Ministère de la santé et des sports, 2009.

Les solutions existantes avant l’Hemipod®

 

Parmi les solutions d’aide à la direction pour les personnes hémiplégiques, on trouve :

 

  • La Double Main Courante (DMC) : la propulsion et la direction s’effectuent via les 2 mains courantes situées du côté valide de l’utilisateur.
  • Le levier pendulaire : la propulsion se fait à l’aide de la poignée via un mouvement d’avant en arrière.
  • Le fauteuil roulant surbaissé à traction podale : Comme son nom l’indique, l’assise est surbaissée. La personne hémiplégique utilise son pied valide pour pousser sur le sol et propulser le fauteuil.

Le choix d ’une solution adaptée

 

Le choix entre ces 3 solutions se fait donc en prenant en considération plusieurs facteurs :

 

  • Les capacités visuelles, sensitives, cognitives… : par exemple, la double main courante demande une certaine dextérité qui rend son apprentissage plus complexe.
  • L’environnement dans lequel la personne évolue et son mode de vie : une solution pour laquelle le rayon de giration est important sera moins pratique dans les intérieurs encombrés, car il faudra effectuer plus de manœuvres.
  • L’entourage : le levier pendulaire ne facilite pas le franchissement des obstacles nécessitant l’aide d’un accompagnant en extérieur.
La Double Main Courante

Avantages :

  • Ne modifie pas les dimensions hors tout.
  • Léger et réversible.

Inconvénients :

  • Apprentissage difficile.
  • Nécessite une bonne préhension
Le levier pendulaire

Avantages :

  • Manœuvres précises.
  • Réglable selon la force musculaire et l’amplitude articulaire de l’utilisateur

Inconvénients :

  • La poussée par un accompagnant est déconseillée
  • Franchissement des obstacles difficile.
  • Maniabilité difficile en intérieur due au rayon de giration important.
  • Nécessite un apprentissage préalable.
Surbaissé

Avantages :

  • Apprentissage intuitif.
  • Ne modifie pas les dimensions hors tout.
  • Passage simplifié de la propulsion autonome à la conduite par l’accompagnant.
  • Léger.

Inconvénients :

  • Le positionnement des membres inférieurs est difficile lors de la propulsion par un accompagnant.
  • Difficultés à se mettre debout.
  • Modifie la position du bassin.
  • Demande une bonne coordination motrice et une force musculaire suffisante.